première neige

Igor Pozner. Saint-Pétersbourg, 2012.

mes exaltations de la veille ont perdu leur ressort. j’ai pour elles le placard encombré, j’ai du feu, une fenêtre, des mots à taire qu’on aimerait voir tomber comme la neige en flocons, les petites annonces du journal, la route fatigante mais tout de même éloignée, le songe qui dure à disparaître aux milles nuits, la légèreté du matin, attention, fragile

Commentez ?

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.