inséparable fantôme

La vie privée de joie persévère à croire au bonheur dont le reflet et la disparition s’entremettent, le bonheur pourrait avoir n’importe quel prix, subsume qui peut la vie. Le souvenir long et phantasmé de la joie a pour contentement jour après jour de couvrir la réalité amère répétitive de plans, de résurgences supposées, dépliées en formules, vouées, qu’importe, à l’échec, il s’agit de préserver le pas d’avance gagné. À cheval sur un organisme quelconque, étaler sa peau, parler à nos amulettes déforcées, bibelotées, notre attente confiante a pour elle tout son temps. De loin notre héroïsme attise le buisson ardent de la mémoire et avale toutes les ombres. Nous travaillons pour le passé, y cherchant une silhouette, pour ne pas tomber, la promesse est renouvelée, une fois encore toutes les disgrâces sont effacées, nous creusons des galeries plein ciel, l’origine dont nous nous serions émancipés se répète. La promesse est une figure de voltige.

Mika Vainio & Joachim Nordwall « Cérémonie d’alliage », musique à chenilles d’acier & boue et tête un peu lourde penchée, juste ce qu’il faut de lumière, oui, entrez silence;

 

Répondre à inséparable fantôme

Commentez ?

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s