ce qui suit

Une journée produit ce qu’une année était en peine d’engranger dit l’immortel que ce rythme épuise. la vie est faite pour rendre immortel ce qui disparaît. la propagation de la vie obéit à des forces couplées à la mort, car la mort non plus ne doit mourir.
Les églises vides rayonnent. dans la région l’heure est à leur fermeture définitive. des caveaux autour desquels les fidèles en cercles se prosternent. leurs répliques miniatures dans les cathédrales muséales cultivent la nostalgie, le cœur intérieur, la révélation sans lendemain.

Tomomi Takaneka

Commentez ?

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s