procrastination

Il tombe sur toutes sortes de questions, les siennes qui ne sont pas vraiment les siennes, celles aussi que posent des interlocuteurs nombreux toujours invisibles. Probablement à la longue sont siennes celles avec lesquelles il persiste à s’entretenir, celles qui l’arrangent, qui livrent des réponses partielles, indéfinies, dont les masques changent. En même temps sont siennes celles dont il ne parvient pas à se débarrasser. Insoluble partage.
Par défiance et nécessité il apprend à laisser tomber les réponses qui lui sont demandées, à dériver de questions en questions par leurs penchants à se perdre dans d’autres, appendices à coloniser les marges, à confier la parole à des ancêtres muets plantés ici-même coté friches des maisons bancales balayées de vent. Il n’apprend rien.
Toutes sortes de questions déshéritées au nez de tous qui n’intéressent personne, d’approfondissement de l’ignorance, à ne connaître qu’en gros, en morceaux, par douloureuse avancée, alors que l’horizon a changé.
Devant l’obstacle, à la vitesse de la lumière il est passé à autre chose, sans compter le temps. Passé présent futur en vrac défont toute stratégie, le temps si grand que rien ne s’en soustrait ou s’y ajoute. Tellement de temps perdu qu’en perdre encore est sans effet ; même au procès la salle est vide, l’instruction reportée, les procureurs tour à tour révoqués, aucun recours n’est plus possible.

Commentez ?

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.