miroir brisé au poker

« c’est alors que j’ai compris le principe de base de toute la langue du IIIème Reich : la mauvaise conscience ; son triple accord : se défendre, se vanter, s’accuser – jamais la moindre déclaration paisible ». Victor Klemperer (Je veux témoigner jusqu’au bout – Journal 1942 – 1945)

 « Ils n’ont aucun sens de leur propre comique. […] leur comique à eux, c’est la bassesse contre ceux qui sont sans défense ». (Victor Klemperer, Mes soldats de papier. Journal 1933 – 1941, 1er mars 1938)

35 leaders surveillés par la NSA, et, selon le rapport du Signals Intelligence Directorate (bureau chargé du renseignement d’origine électromagnétique) – « rien d’intéressant ». Les leaders sont scandalisés et comment! Vassaux mis à nu, confondus, il faut pendre Snowden ! les leaders se redealent, se floutent, se reprofilent, lissent leurs apparences, la fourberie est sans limite. Avancer une pièce, inventer un coup, sabrer ensemble le champagne, main dans la main inviter tout à chacun au karaoké, semer la tempête – les trompettes du bien barbouillent à tue-tête, le bien commun tenu au silence, à la terreur, processus zombie.

Hoddock Le Lac Lamartine

Répondre à miroir brisé au poker

Commentez ?

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s