l’invite mélancolie

Revient de temps à autre quand il pleut la nostalgie d’un avenir en pays lointain retrouvé où la nuit ne serait qu’une variation d’un jour sans plus aucun dérangement, peut-être pour ainsi dire déjà mort. nos désirs ignorent le temps. la finesse d’un rideau bruissant de pluie suffit

le vent la feuille la pluie ont tombé la feuille. à son revers, contre la terre mes petites proses d’amusement jusqu’à ce que la nuit couvre avale les bords de la page

grenier vidé
grenier vidé

Commentez ?

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s