évaporation

Ars Moriendi (L’Art de mourir) 1453
Ars Moriendi (L’Art de mourir) 1453

Sur l’étale la pluie parle au poisson qui suffoque, la radio du pêcheur grêle, l’enseigne sur le parking de la grande surface clignote, le goudron transpire. L’œil sombre se couvre d’un voile laiteux. Le rêve de cette nuit qui le jour durant m’accrocha des ailes, demain m’engloutit.