aucune

Aucune pensée, aucune image, qui ne tienne, mais des flux confus pour tirer le rideau  derrière quoi on est couché, suffisamment lointain pour fermer les yeux, réveillés parfois par ces besogneux aux ordres nouveaux. Un destin solitaire fougueux galope pendant que tu crois reconnaître de la poussière. La faucheuse est encore tombée.

Répondre à aucune

Commentez ?

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s