éclipse

Robert Walser, 25. 12. 1956
Robert Walser, 25 Déc. 1956

Je parcours mon chemin

Qui me conduit peu loin,

Me ramène chez moi ;

Puis sans mots ni émoi

Me voici éclipsé

R. W – VII 22 (1899 – Trad. G. Musy)

« Les Enfants Tanner »  en PDF

Traduit de l’allemand par Jean Launay
Gallimard