nous ne chanterons

Ossip Mandelstam,  cachots de la Loubianka
Ossip Mandelstam, à son entrée dans les cachots de la Loubianka (le 3 mai 1938)

Nous mourrons comme meurt la piétaille,

Mais nous ne chanterons ni le pillage, ni la corvée, ni le mensonge !

Du jour au lendemain, Alain Veinstein reçoit Ralph Dutli pour sa biographie « Mandelstam, mon temps, mon fauve » (Le Bruit du temps / La Dogana)