vue imprenable

Salon percé d’une fenêtre qu’éclaire un puits de lumière dans l’atmosphère saturée des poussières du climatiseur.

Au soleil paupières levées du lézard cernées sur soi comme détaché dans l’air en slow motion — dès lors notre tête renversée au ciel, pieds dispersés dans la nuit tandis que prisonnières du jour derrière le verre les mouches nous regardent sous les yeux gourmands du crapaud.

________________________________________________________________________________

Répondre à vue imprenable

Commentez ?

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s