ligatures &

«  l’écriture de Gilberte consistait principalement, quand elle écrivait une ligne, à faire figurer dans la ligne supérieure les barres des t qui avaient l’air de souligner les mots ou les points sur les i qui avaient l’air d’interrompre les phrases de la ligne d’au-dessus, et en revanche à intercaler dans la ligne d’au-dessous les queues et arabesques des mots qui leur étaient superposés,  » Proust, A la Recherche du temps perdu, La Fugitive, p. 656

Gyorgy Kurtag -Ligatura – Message To Frances-Marie (The Answered Unanswered Question), Op.31/b–   (violoncelle solo à deux archets)
Vitamines: A la recherche du temps perdu (sur une seule page)