AMNESIA 02

 

Les escaliers s’escaladent pour changer de hauteur, la raison de monter et descendre s’en trouve renforcée par la vue des fenêtres sur d’autres plongées. Ses oublis tombés fermés sur eux-mêmes, un relief érodé où d’un puit cristallin une tête sort, une vue indéchiffrable: arpenteur d’une chambre vide au sommet d’une tour, les souvenirs entassés inutilisables muets comme des carpes sur le mur.