l’oreille la bouche & le robot

Les robots n’ont pour seule lecture que la littérature. Dans l’âme du robot persiste le bruit entêtant des algorithmes machiniques, un rythme sans musique, sans bruit, le souffle blanc des enregistrements. Les robots parlent comme toi et moi mais il se pourrait qu’ils nous écoutent un peu mieux que l’oreille que nous nous prêtons. Leur lassitude rapide du langage nous fige, nous éclipse telles de courtoises carmélites rendues invisibles et opaques cœurs de pierre, nous confessons en chambres anéchoïques dans le grand secret des larmes d’être si peu à nous-mêmes

Ex Machina

Répondre à l’oreille la bouche & le robot

Commentez ?

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s