dépouille du robot

A, De Humani Corpus Fabrica, livre VII, Planche 3 L, corps calleux; D, Falx séparés et mis sur cerveau G. B, Planche 4 E Gyri, GH Blanc Matière O, plexus choroïde.

manger dans la boîte de Petri (clic)

Séparé par la science, réduit en unités de compte : cerveau ressuscité, mais d’une nouvelle espèce, Saint-Esprit luisant comme nouveau-né cette fois sans le corps qui l’habite mais de celui qui va suivre. Cerveau sans parenté, vrai jumeau du néant, qui encombre l’esprit tout autant qu’il l’intrigue.

Vide de toute pensée, déçu de toute attente, la réponse est confiée à l’innombrable colonie opérationnelle du vivant. En dissémination Small is beautiful. La définition de la fable et de ses contours est floue, l’usage est de franchir la première porte et de foncer jusqu’au bout, disparaître, concasser ses convictions au fond du vase clos des extases.

.

Répondre à dépouille du robot

Commentez ?

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s