___________ #9

Gros coup de pompe, soudain les sons arrivent avec léger décalage, arrivent par eux-mêmes, sans lien, une cassure sonore, ce bruit fait ce bruit, ce bruit se produit pour lui-même, je n’y suis plus, j’enregistre deux fois, le souvenir immédiat de l’action et son annulation par la vitesse de rémanence du bruit produit. Le bruit d’une porte qui claque, libérateur mais de quoi. Le son persiste à vivre sa propre vie, et revient par la même porte, inlassablement depuis des siècles, à peine voilé par notre corps troué qui jette l’éponge. Je tente une dernière fois, muet je rembobine le film de l’action, je remonte d’un passé lointain dont le fil s’est rompu, mon présent est rayé, je reviens à moi, la nuit dans les marais.

Par ici le soleil est plutôt de passage, depuis le 22 juin les jours passent comme une flèche. Moment idéal pour viser l’hiver au cœur de l’oubli.

Répondre à ___________ #9

Commentez ?

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s