retours ailleurs à zéro

Avantage sur la discrète idiotie, les vannes de l’optimisme s’ouvrent. En contre-bas totems d’eau et de terre qu’on va faire parler, pente qui rassemble, des autoroutes s’y pressent. Le mensonge est accueilli, accueillant, de quoi parle t-on ? un vrai plaisir. Autour du partage officiel l’ambiance est sourires figés, désespoir et sourire, on plie le monde au règne de c’est comme ça, on rigole à répétition, on s’en fout, on fait son chemin, le chapeau qu’on a, l’optimisme quand tu veux, si dieu le souhaitait, résolutions au vent.

Adorable optimisme, c’est entre soi, les gens, et tu ne sais pas, aucune ressemblance, on ne peut pas l’épouser, tu n’y as jamais trouvé une accroche, aucun terrain, rien remonté d’un projet qui eut valu la peine, sauf les ratages, les retours ailleurs à zéro.

temps de chien