Beckett, archives sonores

Ne perdez pas courage- branchez-vous sur le désespoir et chantez pour nous.   S. Beckett, extrait lettre à Robert Pinget en 1956.

Ne perdez pas courage- branchez-vous sur le désespoir et chantez pour nous.
S. Beckett, extrait d’une lettre à Robert Pinget, 1956

Le Dépeupleur, dit par David Warrilow. Partie 1  /   2ème  /   ième

_________

L’expulsé dit par Roger Blin (fr-Cult) –  Partie 1  /  2ème  /   3ième  /   4ième

_________

Cendres, pièce radiophonique en un acte pour cinq personnages. Réalisation : Jean-Jacques Vierne, 1966. Delphine Seyrig (Ada), Roger Blin (Henry), Jean Martin (Maître), Arielle Semenof (Addie) –

Partie 1  /  2ème  / 3ième

Une réponse à Beckett, archives sonores

  1. octobre

    Dans des sociétés moins vastes et moins complexes Beckett aurait été un Chaman, je pense.

    Je crois simplement qu’il a laissé tomber le masque du paraître.

    Non, ce qui compte, c’est le grand architecte intérieur. Il ne méprisait aucune strate du monde. Finalement, vers de terre amoureux d’une étoile pareil à Ruy Blas ?

    Je pense ça ce soir mais demain je vous dirai autre chose.

Commentez ?

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s