quelque chose ?

 

Comme d’un escalier la marche qu’on rate, sans tomber redécouvrir la légèreté de la verticalité, son équilibre, et telle qu’était la chose, un temps désorientée qui, apparue de loin se retourne et où la vue plonge, enfin à sa place, vue pour la première fois, petit événement avec d’autres parcimonieux, pourtant une à une choses de loin en loin toujours autres là à traîner, entraînées, parquées hors de vue, nuage enfoui. Vues donc comme pour la première fois et sitôt dédaignées, ratées, à la vue dérobées.

*

Une réponse à quelque chose ?

Commentez ?

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s