la terre vue de la lune

La télé est regardée parce qu’elle est tout ce qu’il y a de réaliste. Elle dit vrai et elle informe absolument. Elle est la pollution vraie de notre oxygène mental. (…) A un détail près cependant : le seul monde dont elle ne cesse de nous donner des nouvelles (aussi précises et survoltées que les cours de la bourse ou le Top 50), c’est le monde vu du pouvoir (comme on dit « la terre vue de la lune »). Comment saurions-nous sans elle qui a du pouvoir et qui n’en a pas ? Qui vaut quoi et qui ne vaut rien ? (…) C’est bien pourquoi nous la regardons, car de cela, au moins, elle nous informe. De cela, oui, mais de rien d’autre. De la bourse, oui, mais pas de la vie. C’est pourquoi, quand même, nous ne la respectons pas.  — Serge Daney, Montage obligé, Cahier du cinéma (1991)