voir double

(…) c’était si terrible si l’entrée du paradis était en tout semblable à celle de la mort. aller au paradis, pensait maria de graça, c’était mourir. cette idée la laissait stupéfaite, comme si, par nature, une chose en pouvait signifier une autre.

L’Apocalypse des travailleurs, Valter Hugo Mãe (Métailié)

Da Presa di coscienza sulla natura (1977-2000) Campagna marchigiana © Archivio Mario Giacomelli, Senigallia

Répondre à voir double

Commentez ?

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s