Saxifrage

 

Ne t’écartèles pas, si tu ne la vois pas, laisses passer, abandonnes, va comme à cheval sur la première image venue, rien ne préoccupe, excentres-toi (avant de disparaître derrière soi les choses semblent plus lumineuses). Reprend, concentré sur un point, dans la roche, tu as beau creuser à même la roche il se trouve une faille et tu tombes. La vitesse prise brutalement cesse. Par ailleurs, même si la demeure planquée s’avère inconfortable, tu dois continuer, tu t’enfonces, l’espoir invraisemblable s’érode tout de même, le temps ralenti. Au centre du territoire uniforme aussi long que large s’éteignent les cercles.

 

Répondre à Saxifrage

Commentez ?

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s