– # 15

L’attachement tient à des nœuds indémêlables, innombrables, le mur de lierres et de pierres soulève le toit, l’hydre décapitée.

Les flammes prennent existence par elles-mêmes. Entre ciel et terre, traces des passages, glaciers de feu, formes en magma, étincelles béantes au désert.

Pour passer de cet espace à cet autre, l’intervalle était à coté de la plaque, la réalité de l’espace qu’on s’imaginait était toute autre rencontrée, dure et plus transparente, plus haute ou plus basse, sans bord, sablonneuse, identique et non reconnaissable. Certains disparus s’obstinant à l’effacer.

La neige, les arbres, le thé, le corbeau étincelant.

Roma-mo

Répondre à – # 15

Commentez ?

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s