tuer des phrases entières

tuer des phrases entières

Je suis un démolisseur d’histoires, je suis le démolisseur d’histoires type. Dans mes écrits, si une anecdote se dessine ou si seulement je vois de loin, derrière une colline de prose, apparaître le vague contour d’une histoire, je l’abats. De même les phrases, j’aurais envie de tuer des phrases entières dès que je vois qu’elles pourraient se former. (Trois jours, Paris, M. Nadeau, trad. J. De Meur, in Ténèbres. Textes, discours, entretien, 1986 p 63)