échappée belle

avant le rêvele gel recueillera le ciel haut du dimanche

les distances ne seront plus

le rayon sinueux du soleil habillera notre départ

Une réponse à échappée belle

  1. C’est merveilleux de marcher dans un paysage de neige.
    Surtout quand intérieurement ça bout.
    Tout devient clair, une immense bulle transparente recouvre les têtes.

    J’ai le sentiment que vous sentez l’échelle des degrés comme un avant goût de la métamorphose ultime. Kafka, paix à son âme : « Un livre doit-être la hache qui brise la mer gelée en nous ».
    À côté de ça, Madame Google, n’est qu’une association de malfaiteurs cambrioleurs de nos rêves.

    On peut s’en tenir à bon compte avec une simple trace quelque part.
    Mais je voudrais dire ceci : la poésie a un effet boomerang pour qui n’a pas su, n’a pas voulu, ou l’a abandonné.

    Et qu’est-ce que m’apprend l’école ? : rien ou l’inflation des cerveaux. Dit autrement, je suis intelligent et je vais m’en tirer moi… mais non mon p’tit choux va falloir que tu révises !

Commentez ?

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s