Glenda Jackson

Temps troubles, obscurs et sans profondeur, d’une surface si mince, la doxa s’enlise, une pelote sans fil — quel plaisir d’entendre résonner dans le cloaque des politiques une voix si juste (mis en ligne par Jorion):

Une réponse à Glenda Jackson

  1. fayçal

    Vu ce matin, c’est absolument poignant, joyeux de vérité, un vent, un tonnerre, une secousse tellurique, l’être humain répondant (enfin !) à la Mort qui, sous forme de pseudo-pensée ou idéologie, s’est tant acharnée / s’acharne sur sa / notre vie… Une femme… le courage, l’intelligence, la persistance, la justesse d’une femme… qui dépasse (et de loin) tous les hommes, qui remet à sa juste place (à la fin) ce que c’est que d’être fière d’être une femme, une vraie femme…

Commentez ?

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s