dans AMNESIA

Amnesia ∼ 3

 

Juste à temps, avant que le souvenir ne s’efface, l’amnésique récapitule la maigre récolte dans les embruns. Pendant qu’il se meurt il prépare son grand déménagement. Les voyages qu’il n’a pas fait, les pays qu’il n’a pas vu, voilent un peu l’entrée, la porte close du premier jour.

(3 commentaires)

Commentez ?

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s